Comment fonctionne l’épilation laser ?

Mis en ligne le 3 mai 2024

Article rédigé par

Maelis Centre Laser

Table des matières

Partager sur les réseaux

Comment fonctionne l’épilation laser ?

L’histoire de l’épilation au laser remonte aux années 1960-1970, tout d’abord aux États-Unis, où l’écrasante majorité de la patientèle avait la peau claire. Ces lasers utilisaient la longueur d’onde Alexandrite (longueur d’onde 755 nanomètres). Le laser Nd-Yag (longueur d’onde 1064 nanomètres, adaptée aux peaux mates, métisses, foncées et noires) a été mis au point à peu près à la même période mais sa démocratisation a été plus tardive.

Aujourd’hui, l’épilation définitive au laser est une technique relativement connue et qui a fait ses preuves. De plus en plus de femmes et d’hommes de tous types de peau y ont recours afin de se débarrasser des poils récalcitrants. Si l’on y pense quelques instants cependant, il semble assez bizarre qu’un laser médicalisé de classe IV puisse produire autant d’énergie pour détruire les poils en toute sécurité, sans endommager la peau environnante. 

Quel est le principe physique du laser ? Comment fonctionne exactement l’épilation laser ? Comment le laser parvient-il à endommager les follicules pileux sans affecter la peau environnante ? Pourquoi faut-il plusieurs séances pour détruire définitivement la majorité des poils d’une zone du corps ? Quels paramètres sont ajustés lors d’une séance d’épilation laser pour garantir son efficacité ? Pourquoi existe-t-il deux longueurs d’ondes, deux lasers différents pour traiter les peaux claires et les peaux foncées ? Pourquoi faut-il que les poils soient en phase de croissance afin que l’efficacité de la séance soit maximale ?

Autant de questions auxquelles nous répondrons ci-dessous !

Le principe physique de fonctionnement du laser

La lumière du soleil est polychromatique, c’est-à-dire composée d’une multitude de longueurs d’onde différentes. Un prisme permet de décomposer la lumière et faire apparaître les différentes ondes lumineuses. Chaque onde lumineuse, selon sa longueur d’onde, est vectrice d’une quantité d’énergie définie. Les ondes lumineuses visibles par l’œil humain varient entre 400nm (violet) et 800nm (rouge).

Le laser produit une lumière monochromatique, cohérente spatialement et temporellement. La lumière produite par un laser apparaît sous la forme d’un faisceau lumineux d’une seule couleur.

Historiquement les bases physiques du laser remontent à Albert Einstein même s’il a fallu attendre 1950 pour la mise au point du MASER, pour Microwave Amplification by Stimulated Emission of Radiation. 10 ans plus tard, le premier laser à rubis à impulsion était créé. Le mot laser est un acronyme anglais signifiant Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation (« amplification de la lumière par émission stimulée de radiations »).

La couleur du laser, c’est-à-dire la longueur d’onde de la lumière produite, dépend du milieu amplificateur de la machine. Par exemple, la lumière passe par un cristal d’alexandrite, une pierre semi-précieuse, pour le laser Alexandrite (longueur d’onde 755nm) et par un cristal néodyme : yttrium-aluminium-grenat pour le laser Nd-Yag (1064nm).

Comment fonctionne l’épilation laser ?

Comment le laser vise les poils et le système pileux sans endommager la peau environnante

Pour comprendre l’épilation au laser, rappelons rapidement la structure du système pileux. La peau se compose de trois couches, dont le derme situé juste sous sa surface. Les follicules pileux sont enracinés dans le derme et servent de cavités d’où poussent les poils. La racine du poil, située au fond du follicule et en contact avec le bulbe, le bulge et la papille folliculaire, est formée de cellules germinatives qui se transforment en kératine en remontant dans le follicule. Pendant sa phase de croissance, le poil est actif et vivant ! Pour plus d’informations, consultez l’article sur pourquoi le visage nécessite cet entretien.

Lors du tir d’un laser épilatoire, un faisceau lumineux est émis. Il traverse l’épiderme et le derme le long du poil jusqu’à atteindre le bulbe, le bulge et la papille folliculaire responsables de la pousse du poil. La mélanine contenue dans le poil absorbe l’énergie lumineuse du laser, la transforme en chaleur et la transmet jusqu’au bulbe par effet de conduction. Cet apport thermique détruit ainsi définitivement les structures responsables de la fabrication et de la pousse du poil. La longueur d’onde utilisée pour détruire le poil est choisie de manière qu’elle se focalise principalement sur la mélanine. On parle de photothermolyse sélective. Le processus ne détruit que la structure pileuse sans toucher aux zones adjacentes.

Une fois le bulbe détruit, la repousse du poil est impossible dans cette zone précise (même si un bulbe situé juste à côté peut continuer à produire des poils voire se « réveiller » avec le temps). Le résultat est donc définitif sur le bulbe détruit. Une épilation définitive permet ainsi de détruire 80% à 95% des poils présents lors du traitement (les résultats variant selon l’âge, le nombre de séances et la zone traitée). Le laser n’est ainsi pas efficace sur les poils très clairs (blonds), blancs ou roux qui ne contiennent pas ou peu de mélanine.

Pourquoi le laser est la méthode d’épilation la plus efficace

Le traitement laser est une technique d’épilation définitive parce qu’elle ne cible pas que le poil mais aussi le follicule. Certains lasers (diode) ou encore la lumière pulsée visent également le même objectif mais le réglage et la puissance des machines ne permettent que beaucoup plus rarement de détruire définitivement les follicules.

Comme déjà évoqué dans d’autres articles (par exemple), l’épilation au laser effectuée dans chez Maelis Centre Laser emploie deux lasers différents.

L’Alexandrite (755nm) cible en priorité la mélanine, soit le pigment responsable de la coloration foncée du poil. Il est donc indiqué pour les poils foncés sur peau claire.

Le Nd:YAG (1064nm) n’a pas de cible en particulier mais traverse la mélanine, l’hémoglobine et l’eau. Il est donc particulièrement indiqué pour le traitement des peaux foncées (phototypes de 3 à 6), mais peut être utilisé sur tous les phototypes (en particulier les phototypes clairs bronzés). De cette manière, si vous avez une peau foncée avec un taux de mélanine élevé, pas de risque que vous soyez brûlé(e) en même temps que vos poils !

En conclusion, l’épilation au laser envoie une grande quantité d’énergie sur le poil en phase de croissance (anagène) qui joue le rôle de mèche et permet de remonter jusqu’au follicule. Si la quantité d’énergie est suffisante, le follicule est détruit définitivement et ne pourra plus jamais faire pousser de nouveau poil.

Les deux types de laser Alexandrite et Nd:YAG permettent de traiter tous les types de peau et la plupart des poils en toute sécurité, sans endommager la peau environnante. Assurez-vous de prendre rendez-vous dans un centre spécialiste en épilation laser, où vous accueillerons des professionnels qualifiés qui pourront détruire vos poils grâce à des machines laser adaptées !

Devis gratuit sur simple rendez-vous

Prêt pour une consultation dans un de nos Centres Laser

L'avis de nos client(e)s
4.9/5
3386 avis
5/5
Propreté
5/5
Qualité-prix
5/5
Conseils
5/5
Facilité d'accès
5/5
Quels sont les risques de l’épilation laser ?
Quelles maladies sont traitables à l’épilation laser ?
Pourquoi le visage nécessite-t-il généralement plus de séances d’épilation laser que d’autres parties du corps ?